Accueil » Ballet

Ballets Gat/Nacho Duato/Angelin Preljocaj

3 mai 2009

A l’affiche 3 ballets.
"Hark !" Création mondiale de l’Israëlien Gat. C’est une chorégraphie exclusivement féminine, des danseuses habillées en noir sur une musique du compositeur anglais John Dowland (17ème siècle). Jeux de mains intéressants mais dans l’ensemble un ballet assez fade.
 
« White Darkness » de l’Espagnol Nacho Duato qui décrit de manière indirecte et subtile les conséquences de certaines drogues sur le comportement humain. L’étoile Marie-Agnès Gillot est extraordinaire dans ce ballet  sablé et poudré. Un grand moment de grâce.
 
Et enfin, « MC 14/22, Ceci est mon corps » d’Angelin Preljocaj. Le ballet le plus long de cette soirée (55 minutes) mais surtout le plus marquant et le plus dérangeant. D’après le livret, le chorégraphe Albanais réinterprète l’Evangile selon Saint Marc. Certes, mais de manière très violente et avec de nombreuses références à l’homosexualité. Il met en scène, dans un décor de bloc opératoire ou d’hôpital psychiatrique éclairé par quelques néons bleus, des pas-de-deux masculins agressifs et humiliants pour le corps humain. Une torture physique, vocale et scotchée qui peut mettre mal à la l’aise, voire choquer (sauf les quelques enfants dans la salle présents lors de la première que cela faisait rire…) néanmoins quelle performance de la part des danseurs ! Une approche de la danse différente et tout le talent de Preljocaj qui mérite d’être vu et qui ne laissera pas indifférent.
Un seul regret, la musique et l’absence d’orchestre symphonique pour ces 3 ballets.
 
A découvrir !
 
 
Jusqu’au 17 mai
à 19h30
 
Opéra Bastille
Place de la Bastille
75012 Paris
www.operadeparis.fr 








 

Lire aussi :

  1. Le Parc (Angelin Preljocaj) Un grand moment de bonheur que ce ballet chorégraphié par Angelin Preljocaj avec les Etoiles (en alternance selon les représentations), les premiers danseurs et le corps de ballet. Sur...
  2. Ballets : Serge Lifar / Roland Petit / Maurice Béjart L’occasion de voir et revoir 3 ballets du plus classique au plus moderne. Suite en blanc : chorégraphie de Serge Lifar sur une musique d’Edouard Lalo. Ballet crée pour le...
  3. Troisième Symphonie de Gustav Mahler   La Troisième Symphonie du compositeur autrichien et chef d’orchestre Gustav Mahler composée en 1896 et chorégraphiée par John Neumeier n’arrive hélas pas à nous captiver. Peut-être que le fantastique...

Laisser un commentaire :

Ecrivez votre commentaire ci dessous, ou trackback de votre propre site internet. Vous pouvez aussi souscrire aux commentairessubscribe via RSS.

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs