Accueil » Focus, Photo

Planète Parr : la collection de Martin Parr

3 août 2009

Une très grande et longue exposition consacrée au monde de Martin Parr. Membre de l’agence Magnum depuis 1994, le photographe anglais, initié à la photographie par son grand-père, membre de la Royal Photographic Society, a considérablement influencé et modifié l’iconographie contemporaine. La "Parr’s touch" est immédiatement identifiable par son style, les sujets photographiés, les couleurs criardes, le choix des plans, l’humour singulier et l’ironie de ses clichés. Il a inventé un nouveau type de photo-journalisme, celui des sujets de société tels que la consommation, le luxe, les loisirs ou les transports de masse.
Martin Parr est également un grand collectionneur d’objets en tout genre, de photos d’art, de livres de photographies … qu’il entrepose dans sa maison de Bristol, qu’il conçoit comme un laboratoire ou comme un travelling museum . Comme il dit "J’éprouve [...] une grande attirance pour les objets éphémères. Leur signification et leur contexte culturel se modifient à mesure que le monde change. Beaucoup de ces objets sont en lien avec des personnes ou des évènements qui renvoient à la gloire révolue d’époques et de lieux bien précis. Quand cette gloire s’enfonce dans le passé, l’objet prend une résonnance nouvelle, et c’est ce phénomène qui est au coeur des collections présentées ici."
Une partie de sa vaste collection est donc exposée au Jeu de Paume par thématique. Tout d’abord une impressionnante collection personnelle de photos en noir et blanc ou en couleur de Tony Ray-Jones (qui l’a beaucoup influencé), Frank Breuer, Graham Smith et sa série Back Room of the Commercial, Karen Knorr, Hans Eijkelboom, Asako Narahashi … Des photos de milieux ouvriers, de famille, avec parfois des légendes ironiques. Dans les vitrines, on peut voir la collection de livres du photographe qu’il a commencée avec "The Americans" de Robert Frank.
Puis au premier étage, sa folie d’objets kitchissimes : plateaux télé de très mauvais goût, montres avec pour fond Mao ou Staline, des assiettes, affiches de propagande, cartes postales soigneusement rangées …
Ensuite, on pénètre dans le "Luxury" world de Martin Parr qui nous fait voyager de Dubai à Miami en passant par Moscou de 1994 à 2008. Le photographe examine les manières dont les nantis affichent leur opulence dans différents endroits dans le monde et au cours d’évènements tels que les courses hippiques, les foires d’art ou la fashion week. Attention grosses fautes de goût à l’horizon mises en valeur et en couleur par l’objectif de Martin Parr selon son esthétique devenue sa marque de fabrique presque trop systématique et qui nous étonne de moins en moins …

La dernière partie de l’expo est la plus intéressante car la plus subtile. Elle concerne les commandes du journal "The Guardian" au photographe, lui demandant de faire un reportage en 2008 sur les principales grandes villes du Royaume Uni (Brighton, Bristol, Leeds, Manchester …). Martin Parr s’est impliqué dans toutes les étapes de ces suppléments, des photos, de la mise en page, aux légendes, à la redaction de ses impressions personnelles. Ces séries offrent un extraordinaire portrait réaliste et sans jugement de l’Angleterre d’aujourd’hui.

A ne pas manquer, "Small World" dans le jardin des Tuileries qui regroupe les photos les plus célébres de l’artiste, ironiques voire cyniques. Il y interroge la culture et le mode de consommation des classes moyennes.

  

Jusqu’au 27 septembre
Mardi de 12h à 21h
Du mercredi au vendredi de 12h à 19h
Samedi et dimanche de 10h à 19h

 

Jeu de Paume – Site Concorde
1 place de la Concorde
75008 Paris
01 47 03 12 50

www.jeudepaume.org
 

 

 

Lire aussi :

  1. Paris, capitale photographique 1920-1940. Collection Christian Bouqueret    Entre les 2 guerres mondiales, Paris devient le lieu de rencontres et d’échanges pour des photographes de nationalités et d’horizons, apportant une nouvelle « vision photographique ». La ville lumières représente...

Laisser un commentaire :

Ecrivez votre commentaire ci dessous, ou trackback de votre propre site internet. Vous pouvez aussi souscrire aux commentairessubscribe via RSS.

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs