Accueil » Photo

Robert Frank : un regard étranger

2 février 2009

 

Qu’il est agréable et intéressant de voir des photos des Américains et de l’Amérique sous un prisme différent que celui habituellement utilisé par Helen Lewitt, Saul Leiter, Henry Cartier Bresson, Nathan Lerner …

 

Robert Frank, né à Zurich en 1924 est une des figures les plus importantes de la « street photography » et l’un des photographes les plus influents du 20ème siècle depuis la parution de son livre «  les Américains » en 1958.

Cinquante ans après leur publication, les 83 clichés choisis parmi plus de 20 000, sont présentés dans leur intégralité au Jeu de Paume.

Après avoir fait scandale, été méprisées, critiquées, ces photos sont ensuite, enfin, devenues mythiques. Juste récompense de leur beauté et force.

Un portrait d’une Amérique triste, sévère et mélancolique, dressé suite à une bourse que Robert Frank a obtenue en 1953 de la Fondation Guggenheim lui demandant de documenter visuellement la civilisation américaine.

Il partit donc avec sa femme et son jeune enfant, parcourir au volant d’une vieille voiture, cette Amérique d’Est en Ouest.

Le résultat boulverse la vision de l’Amérique et a fait prendre un tournant à la représentation photographique documentaire.

Le livre aux Editions Steidl avec la préface de Jack Kerouac, à s’offrir sans hésiter, montre les inégalités du rêve américain et la détresse que cela engendre. Et propose une image de l’Amérique très éloignée de celle que l’on montrait à l’époque.

Enfin, une image réaliste, vraie mais hélas triste de ce pays.

 

La deuxième partie de l’exposition présente un travail plus méconnu de Robert Frank sur le Paris d’après guerre photographié avec un regard plus subjectif et mélancolique d’un étranger dans la ville.

Les clichés ont été pris entre 1949 et 1952, dont certains qui sont exposés pour la première fois.

Les images sont poétiques et très fleuries. Le thème central en est la rue et ses spectacles permanents immortalisés au gré des flâneries du photographe.

A remarquer, la très belle série sur les chaises.

 

Les expositions de Robert Frank sont trop rares.

A ne pas manquer !

Jusqu’au 22 mars 09

 

 

Jeu de Paume
Site Concorde
1 place de la Concorde
75008 Paris
01 47 03 12 50
 

www.jeudepaume.org

 

Lire aussi :

Laisser un commentaire :

Ecrivez votre commentaire ci dessous, ou trackback de votre propre site internet. Vous pouvez aussi souscrire aux commentairessubscribe via RSS.

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs