Accueil » Design

Ron Arad : No discipline

8 février 2009

 

 

Cette première grande exposition personnelle de l’indiscipliné Ron Arad (avant celle prévue cet été au MoMa à New York) présente environ 200 pièces.

Scénographie arrondie et tubulaire assez spectaculaire mélangeant des pièces uniques ou des séries limitées (« one off ») avec des projets d’architecture et de la production de design industriel.

Une promenade en trois parties où l’on passe de l’ombre à la lumière, du mat au brillant.

 

Pour Ron Arad, Israélien né en 1951, il n’y pas de frontière entre la fonction d’architecte, d’artiste et de designer.

Il n’a aucune difficulté de passer de l’un à l’autre d’où sa constante créativité.

 

 

Pièces uniques : dans la pénombre, on peut admirer les pièces uniques et les séries limitées « one off » aux surfaces polies en fibre de carbone

Dans l’atelier One Off qu’il a fondé en 1980 avec Caroline Thorman en Grande Bretagne, il commence à créer du mobilier utilisant des éléments standardisés.

En 1981, il crée la fameuse Rover Chair (assemblage d’un siège de Rover et d’une structure en acier tubulaire d’un échafaudage) qui le fait connaître su monde du design international.

Puis avec Vitra, il crée la « well tempered chair », avec 4 feuilles d’acier trempé, ceintrées et assemblées par des écrous.

 

 

 

En parallèle, il se consacre à des projets d’architecture et d’aménagement d’intérieur.

Il acquiert une renommée internationale avec la création du foyer à la forme sinusoïdale de l’Opéra de Tel Aviv en 1998.

Puis il réalise différents showrooms, le Y’s Store à Tokyo en 2003 , la boutique Adidas à Paris, le réaménagement de l’hôtel Duomo à Rimini en 2005, l’aménagement d’un étage de l’hôtel Puerta America à Madrid en 2003.

 

 

 

En ce moment, il travaille sur le Musée du Design à Holen en Israël (ouverture prévue au printemps 2009)

 

Design industriel

Cette partie de l’exposition présente des objets répondant à l’équation technologique, la faisabilité et les coûts de production.

A voir le fameux Bookworm (Kartell), la lampe Pizzakobra (IGuzzini)

 

 

 

 

Fidèle à son univers, Ron Arad propose des espaces aux lignes fluides, qui serpentent, tantôt brillantes et mates, lumineuses ou sombres.

Il  aime expérimenter les différentes propriétés du métal qui lui permettent de réaliser des œuvres d’une grande complexité technique.

Artiste caméléon est capable d’adapter ses créations selon les désirs, les coûts et selon l’échelle souhaitée (petit objet ou grand hôtel).

 

Exposition très intéressante d’un des designers et des créateurs les plus libres du XXème siècle.

 

Jusqu’au 12 mars 2009

 

Centre Pompidou
Place George Pompidou
75004 Paris
01 44 78 12 33

www.centrepompidou.fr

 

Métros Rambuteau, Hôtel de Ville, Châtelet

 

 

Lire aussi :

Laisser un commentaire :

Ecrivez votre commentaire ci dessous, ou trackback de votre propre site internet. Vous pouvez aussi souscrire aux commentairessubscribe via RSS.

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs