Accueil » A-la-Une, Focus, Peinture

Soulages

15 décembre 2009

Le centre Pompidou célèbre l’oeuvre de Pierre Soulages, le peintre français le plus connu sur la scène internationale mais surtout, le peintre du noir et de la lumière.
Une exposition qui rend hommage à toute sa carrière, l’année de ses 90 ans, et qui donne l’occasion aussi de découvrir ses oeuvres les plus récentes (en effet, la plus contemporaine est pour ainsi dire encore, en train de sécher, car elle date de mi janvier 09).

Selon Soulages, "une peinture est une organisation, un ensemble de relation entre des formes sur laquelle viennent se faire et se défaire les sens qu’on lui prête" (1948)

Cette retrospective propose une nouvelle lecture du travail du peintre, de ses fameux brou de noix du début de sa carrière, à des encres, gouaches sur papier, peintures sur toiles, pour finir par des polyptyques, grands panneaux se détachant du mur grâce à un système de potences.
Les toiles n’ont pas de titres ce qui pourrait rendre la compréhension de ce que l’on voit difficile. Mais bien au contraire. Cette exposition est très claire. Comme le dit Soulages, "Je fais de la peinture pour que celui qui la regarde puisse se retrouver, face à elle, seul avec lui même".
C’est donc en solitaire qu’il faut appréhender cette exposition, tel un parcours initiatique.

La scénographie a été réalisée en collaboration étroite avec le peintre. Elle est chronologique et illustrée de citations de l’artiste très bien choisies au juste moment. La pertinence des mots permet de comprendre son oeuvre souvent de manière anticipative et intuitive. C’est parfois troublant.

Ses tableaux vibrent d’intensité. Pourtant, il n’y a que du noir, mais il est multiple. Du noir  "parce que" et "pour peindre de la neige" à  l’outrenoir, néologisme inventé par Soulages pour exprimer son nouveau travail sur le noir "un noir qui cessant de l’être, devient émetteur de clarté, de lumière secrète"

A travers cette exposition, on avance avec l’artiste et sa démarche artistique.
"C’est ce que je fais qui m’apprend ce que je cherche" (1953).

L’oeuvre de Pierre Soulages est décidemment à la fois modeste, puissante, démocratique et philosophique.

L’exposition est très bien construite. On en ressort touché, éclairé, en ayant fait un véritable travail de compréhension de son oeuvre et de soi.

 

A ne manquer sans aucun prétexte !

 

Jusqu’au 8 mars 2010
Tous les jours sauf le mardi de 11h à 21h

 

Centre Pompidou
01 44 78 12 33
 

www.centrepompidou.fr
 

Lire aussi :

  1. Kandinsky Une exposition-évènement réunissant plus de 100 oeuvres de grand format réalisées entre 1907 et 1942 en provenance des 3 plus importantes collections publiques de Kandinsky. L’accrochage est chronologique et permet...

Laisser un commentaire :

Ecrivez votre commentaire ci dessous, ou trackback de votre propre site internet. Vous pouvez aussi souscrire aux commentairessubscribe via RSS.

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs