Accueil » Archive

Articles tagged with: beaubourg

[30 mai 2012 | Pas de Commentaire | ]
Matisse : Paires et Séries

Plus que quelques jours pour aller voir les oeuvres colorées de Matisse à Beaubourg, une exposition chronologique selon le prisme des paires et des séries.
Matisse avait pour obsession d'atteindre l'essence du réel. Pour y parvenir il n'a cessé de reproduire le même tableau sous un angle différent et d'inventer de nouveaux processus créatifs. Peindre, repeindre, opposer, répéter les mêmes compositions selon des supports et des traitements distincts, lui permettait d'explorer sans cesse la peinture et d'avancer dans son travail et sa recherche. Il cherchait à exprimer dans une même oeuvre …

[22 juil 2009 | Pas de Commentaire | ]
Kandinsky

Une exposition-évènement réunissant plus de 100 oeuvres de grand format réalisées entre 1907 et 1942 en provenance des 3 plus importantes collections publiques de Kandinsky. L’accrochage est chronologique et permet de suivre la vie et l’évolution de l’oeuvre du peintre russe.
Né à Moscou en 1866, étudiant en droit et en économie, il décide à 30 ans de partir étudier la peinture à Munich. Pendant cette période, il voyage beaucoup en Europe et commence à peindre de "grands dessins colorés" empreints de la nostalgie de la Russie de son enfance.
Après …

[7 mai 2009 | Pas de Commentaire | ]
Asger Jorn – Dessins

Le mouvement Cobra était une tentative de former un groupe pan-européen qui comprenait à la fois la peinture, l’architecture, la littérature et le cinéma. Il rassemblait les artistes originaires du nord de l’Europe comme Karel Appel (peintre favori familial …), Corneille, Constant, Alechinsky, entre autres qui cherchent à abolir les frontières de l’art et à renouer avec les forces primitives et animales tout en s’inspirant des traditions populaires de leurs pays respectifs. On découvre une centaine de dessins et d’aquarelles en noir et blanc  et aux mélanges de couleur audacieuses. …

[8 fév 2009 | Pas de Commentaire | ]

 
 
Cette première grande exposition personnelle de l’indiscipliné Ron Arad (avant celle prévue cet été au MoMa à New York) présente environ 200 pièces.
Scénographie arrondie et tubulaire assez spectaculaire mélangeant des pièces uniques ou des séries limitées (« one off ») avec des projets d’architecture et de la production de design industriel.
Une promenade en trois parties où l’on passe de l’ombre à la lumière, du mat au brillant.
 
Pour Ron Arad, Israélien né en 1951, il n’y pas de frontière entre la fonction d’architecte, d’artiste et de designer.
Il n’a aucune difficulté de passer de …

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs